Media Center

C’est la bataille pour laquelle nous nous sommes entraînés

Je suis sûr que vous avez entendu dire que « Quand les temps sont durs, les courageux s’endurcissent ». Eh bien, le SUT et tous les travailleurs aux États-Unis peuvent s’attendre à ce que les choses se corsent au cours des deux prochaines années, suite à la déroute du GOP du Parti démocrate aux élections de mi-mandat de cette année.


Une guerre totale contre le président

Malgré tous les discours conciliants pro forma qu’ils ont donnés après l’élection, vous pouvez vous attendre à ce que les dirigeants républicains au Congrès aillent lancer une animosité à son paroxysme contre le président Obama.

Cela commencera avec n’importe quelle mesure prise par le président au sujet de l’immigration – que la majorité utilisera comme une excuse pour déclarer la guerre à la capacité du président à gouverner.

Pendant ce temps, les membres parrainés par des entreprises du Congrès et ceux qui contrôlent maintenant plusieurs législatures vont brandir leur nouveau pouvoir pour marteler la loi fédérale et de droit du travail, et supprimer le financement du transport en commun.  

Alors que ce n’est pas ce que nous souhaitions, c’est le combat pour lequel nous nous sommes entraînés. Et, aucun syndicat n’est mieux préparé pour ce combat que le SUT.

Alors, membres américains, il est temps de « s’endurcir ». Nous nous battrons aussi dur que n’importe qui pour ce à quoi nous croyons, et nous continuerons à former davantage de nos membres à le faire aussi.


Besoins de transport en commun reconnus au Canada

Nous faisons face aux mêmes menaces au Canada qu’aux États-Unis, mais il y a des raisons d’être optimiste quant à l’avenir. La plupart des candidats dans toutes les élections canadiennes de cet automne ont reconnu la nécessité pour davantage et de meilleurs transports en commun.

Cela ne pourrait pas être plus vrai qu’à Toronto, où les résidents ont élu le candidat progressiste-conservateur, John Tory, pour succéder au maire Rob Ford.

L’élection de Tory a été accueillie avec enthousiasme par la première ministre libérale de l’Ontario, Kathleen Wynne, qui pourrait travailler avec Tory pour réparer le système de transport en commun de la ville et de la province.

Ce qui n’est pas clair, c’est si oui ou non ces anciens opposants envisagent d’étendre, et de reconstruire le système des partenariats publics / privés qui exigent habituellement qu’ils soient autorisés à faire fonctionner ce qu’ils construisent avec des travailleurs non syndiqués.

Peu importe ce que le premier ministre et le maire disent, il y aura des intérêts puissants, tout comme il en existe aux États-Unis, qui y verront une occasion d’augmenter leurs profits en faisant reculer les Droits du travail au Canada.

Alors, nous avons du pain sur la planche, dans nos deux pays. Mettons-nous au travail.

P.-S. : Joyeuses fêtes à vous et vos familles en cette belle période de l’année. Que la paix et la joie vous accompagnent maintenant, et tout au long de l’année 2015.

Veuillez visiter le www.atu.org pour plus de renseignements et les récentes nouvelles du SUT.