Media Center

Les avocats

Trop souvent, je reçois l’appel d’une section locale qui se retrouve dans le pétrin par la faute de son propre avocat. Je l’ai déjà dit, il existe de très bons avocats syndicaux qui dédient leur vie à la protection les travailleurs.

Il y en a d’autres, par contre, qui s’impliquent uniquement pour l’argent. C’est de ce second groupe que je parlerai, ici. 

L’autre jour, je discutais avec le secrétaire aux finances d’une section locale, qu’il décrivait comme ruinée. Il racontait que sa section locale était impliquée dans une poursuite et que les factures d’avocats ne cessaient de s’accumuler. 

Voici ce que j’ai appris de mon avocat compétent préféré : ne lancez pas de poursuites que vous ne pouvez pas vous permettre, mais n’évitez pas celles que vous devez poursuivre. Un bon avocat peut vous aider à les distinguer. Un avocat qui le fait uniquement pour l’argent essaiera de transformer tous les problèmes de la section locale en facture légale. Trop de sections locales ont vu leurs finances être mises en péril de cette façon. 

Il est facile de se laisser prendre au piège. Je sais pertinemment que diriger une section locale peut présenter son lot de défis et de solitude. Le type en qui le président peut généralement avoir confiance pour mener une discussion intelligente et non politique est l’avocat du syndicat. Mais ces conversations ont un prix. Cela peut être correct et sous contrôle. Ça l’est, habituellement. Mais, certains avocats dépassent leur limite lorsqu’ils tentent de contrôler la section locale, ses politiques et son comportement.


Le plus grand pouvoir : des membres informés

La majeure partie de ce que les membres du syndicat ont acquis et ce dont ils ont besoin n’a rien à voir avec les avocats. Ces choses dont nous avons besoin, nous les obtenons grâce à notre pouvoir et le plus grand pouvoir que possède une section locale repose sur des membres informés.

Le second plus grand pouvoir vient des usagers qui se rangeront de votre côté si vous les organisez. C’est beaucoup moins cher que d’envoyer les enfants de votre avocat à l’école de médecine.

Les Conseils de direction des sections locales doivent porter une attention particulière aux litiges que poursuit la section locale. Ces frais se retrouvent probablement en tête de liste de vos dépenses. Ils n’ont pas besoin de l’être. L’International offre une formation d’une semaine aux dirigeants locaux sérieux visant à leur donner les compétences nécessaires pour représenter nos membres lors d’un arbitrage. S’ils développent les compétences nécessaires, ils seront aussi compétents que n’importe quel avocat dans la plupart des cas courants.

Avant d’entamer un litige coûteux, les présidents locaux devraient consulter mon bureau. Nous pourrions fournir une seconde opinion sur vos chances et offrir d’autres options. Mais le plus important est de ne pas laisser les avocats mener votre section locale.


Gagner en bâtissant notre pouvoir

Nous organisons également des formations sur l’élaboration du pouvoir ; grâce à ces cours, des sections locales remportent d’importantes victoires, sans recourir à des avocats. 

Les avocats n’ont aucune formation en élaboration du pouvoir, seulement en droit. Vous ne demanderiez pas à un avocat de réparer votre auto ; ne lui demandez pas de réparer votre syndicat. Ne lui demandez pas de négocier votre contrat. 

N’impliquez pas les avocats dans des luttes contre la Chambre législative ou des batailles avec une entreprise sur des choses comme la privatisation. Lorsque je vois des sections locales le faire, généralement à l’encontre de nos conseils, j’en frémis. 

J’ai vu beaucoup d’avocats négocier des restitutions pour les travailleurs, par exemple. C’était le meilleur qu’ils pouvaient accomplir. 

Alors que j’ai vu des présidents locaux réduire leurs propres salaires et avantages, je n’ai jamais vu un avocat offrir au syndicat (nos membres) de réduire ses honoraires après un désastre contractuel. 

J’ai vu des sections locales mener des arbitrages qui ont coûté aux membres une fortune en frais juridiques alors qu’ils auraient dû organiser les membres et les usagers pour combattre le pouvoir avec le pouvoir. Et j’ai vu d’énormes réductions d’avantages dans ce processus. Les membres ont subi les coupures, les avocats ont empoché des honoraires.

Encore une fois, nous formons vos dirigeants pour ce genre de combats. Nous dirigeons plus fortement que jamais. Nous avons besoin que nos membres s’impliquent maintenant. Et nous formerons les membres de la section locale pour qu’ils gagnent ces combats.

Les formations du SUT ne coûtent rien lorsque nous les offrons dans votre ville. Consultez le magazine pour y trouver des idées de formations. Vous voudrez peut-être mettre sur pied un comité de formation… parce que c’est comme ça que nous serons gagnants.