Media Center

Des sections locales sur l’adoption de résolutions et le combat pour l’amélioration des habitacles

« Les membres ont fortement exprimé leur approbation à cette résolution lors de notre réunion syndicale. Les angles morts représentent un gros problème pour nos conducteurs, quelques-uns ont signalé des quasi-accidents causés par des angles morts. Nous avons de nouveaux autobus, mais le grave problème du pilier du coin,ou en A, et des rétroviseurs n’a pas été réglé. Plusieurs membres se sont également plaints des blattes et des insectes dans nos autobus. Une poudre toxique est utilisée dans les autobus pour éliminer les blattes, mais cette poudre se retrouve dans l’air et dans le système de ventilation, se dépose sur la surface du compartiment du conducteur et nos membres en respirent durant leur quart de leur travail. Les membres ont également développé plusieurs maladies au cours des années : problèmes aux genoux et aux hanches, problèmes respiratoires, diabète de type 2, colite, problèmes cardiaques et troubles rénaux. »

Ed Avila, président/agent syndical
Section locale 313 – Rock Island, IL


« Tous les membres de notre section locale étaient très réceptifs et ont appuyé la résolution. Nous avons eu une excellente discussion de plus de 45 minutes sur la résolution et nos membres ont exprimé de vives inquiétudes au sujet des angles morts et de l’absence de protection sur nos autobus au cas où un passager monte à bord armé d’un couteau ou de toute autre arme. Même si nous évoluons dans une ville plus petite qui ne compte pas autant de problèmes que les grandes villes, ce n’est qu’une question de temps avant qu’une agression contre un conducteur se produise. Il a été clairement établi, comme le président Hanley l’a mentionné à toutes les sections locales, que les compagnies d’autobus américaines ont des décennies de retard en matière de sécurité et ne veulent pas reconnaître ces problèmes. »

Kevin McGee, président/agent syndical
Section locale 164 – Wilkes-Barre, PA


« La résolution a été bien reçue par les membres. Notre Conseil exécutif était très enthousiaste de l’adopter. Les mécaniciens de notre section locale s’en réjouissaient, car la qualité de l’air des nouveaux autocars est tout aussi mauvaise qu’elle l’était dans les anciens. Ils ont dit qu’il était temps de prendre soin des conducteurs. Les angles morts sont aussi un enjeu de taille après que notre section locale ait perdu bon nombre d’arbitrages sur ce sujet. Alors, nos membres étaient favorables à ces changements. Les conductrices ont fortement appuyé l’idée des écrans rétractables comme barrière avec les passagers, car présentement, nos autobus ne sont pas dotés d’écrans de protection. »

Ronald Jackson, président/agent syndical
Section locale 268 – Cleveland, OH


« Nous avons connu plusieurs problèmes concernant nos habitacles d’autobus. Des émanations à l’intérieur de nos autobus se sont révélées un problème majeur. Notre vice-président à l’entretien a expliqué que la cause du problème est la façon avec laquelle nos autobus actuels, qui sont très vieux, font circuler l’air. Nous avons également eu trop d’attaques sur nos conducteurs, dont de nombreux incidents où nos membres se sont fait cracher dessus et frapper. Deux ou trois ans passés, nous avons demandé à l’agence d’installer des écrans de plexiglas comme protection, mais rien n’a été fait. Nos autobus ont d’énormes angles morts à cause du pilier en A et des rétroviseurs latéraux. Il y a environ 7 ou 8 ans, il s’est produit un tragique accident causé par un angle mort et un enfant a été tué. Donc, lorsque la résolution a été présentée à nos membres, elle a été adoptée avec une majorité écrasante. Nos membres désiraient appuyer les efforts de l’International à cet égard. Nous souhaitons maintenant voir les actions qui corrigeront ce problème. »

Ismael Rivera, président/agent syndical
Section locale 1596 – Orlando, FL


« Avant de commencer la réunion de notre section locale, nous avons placé sur les tables des membres des affiches de « l’Initiative habitacle » et un exemplaire de l’In Transit qui porte sur cette campagne. Après le début de la réunion et la présentation de la résolution, nous avons pris connaissance des problèmes soulignés dans le magazine. Il a été indiqué que même si ce ne sont pas tous les problèmes soulevés – blattes, émanations et autres – qui affectent nos membres, ils ont un impact sur nos frères et sœurs des sections locales aux États-Unis et au Canada, et nous devons les appuyer. Cela représente à peu près tous les membres du SUT se ralliant autour d’une cause commune. Nous avons ensuite voté et la résolution a été adoptée à l’unanimité. »

Gersham Flynn, président/agent syndical
Section locale 1763 – Rocky Hill, CT


« L’idée a été bien reçue par nos membres. Notre plus grande discussion a été à propos de la conception des autobus et du pilier en A qui cause des angles morts. Aussi, plusieurs conducteurs se sont informés sur les alternatives aux sièges du conducteur qui pourraient remplacer ceux qui sont utilisés présentement. Finalement, les membres du département de l’entretien qui étaient présents voulaient connaître nos idées sur la reconfiguration de l’évacuation et de la prise d’air des autobus. »

Thomas Leighty
Section locale 1015 – Spokane, WA


« Tous nos membres souhaitent un habitacle plus sain et plus sûr dans les autobus, spécialement les écrans protecteurs visant à réduire les agressions brutales qui se produisent trop souvent. De plus, l’habitacle des conducteurs d’autobus se doit d’être plus ergonomique. Nous voyons les dirigeants de TransLink se faire mesurer pour leurs chaises de bureau, mais jamais les conducteurs d’autobus qui sont également de différentes tailles, grandeurs et formes et qui passent davantage de temps dans leurs sièges. Plusieurs de nos conducteurs ont des problèmes de dos, d’épaules et autres affections causées par des sièges de piètre qualité. Il est très difficile de faire acheter par TransLink les meilleurs autobus, ceux produits par Mercedes, parce qu’ils sont trop dispendieux alors ils achètent les autobus les moins chers pour économiser de l’argent. Nos membres ont adopté la résolution avec une forte majorité lors de notre réunion en août, même si nous n’avions pas le quorum. »

Geoffrey Devlin, président/agent syndical
Section locale 134 – Vancouver, BC


« Nos membres ont approuvé la résolution portant sur l’habitacle à l’unanimité. Elle a été très bien reçue et le sentiment émanant du groupe était que cette résolution était attendue depuis longtemps. À Hamilton, depuis les 4 dernières années, nous avons acquis des autobus NOVA et des autobus New Flyer auparavant. Ces deux entreprises fabriquent des autobus qui ont les problèmes les plus flagrants avec l’habitacle des conducteurs d’autobus – angles morts, problèmes de ventilation, pas d’écran protecteur, un siège et une suspension dont l’ergonomie est médiocre. »

Eric Tuck, président/agent syndical
Section locale 107 – Hamilton, ON


« La résolution a été bien reçue et a été adoptée à l’unanimité par nos membres, car ils souhaitent que cette initiative visant à améliorer l’habitacle des conducteurs aille de l’avant. Au cours de notre réunion, des questions pertinentes ont été soulevées concernant les détails de la résolution, mais en fin de compte, le langage de la résolution parlait de lui-même. Nos conducteurs d’autobus ont fortement appuyé la résolution et les membres de l’entretien qui assistaient à la réunion ont voté unanimement en faveur de la résolution. Nous avons discuté avec la presse locale des prochaines étapes de la campagne pour promouvoir l’adoption de la résolution et mettre l’accent sur ces améliorations importantes visant à réparer l’habitacle du conducteur d’autobus. »

Clint Crabtree, président/agent syndical
Section locale 279 – Ottawa, ON


« Nos membres ont voté à 100 pour cent pour la résolution sur l’habitacle. Le sentiment exprimé par nos membres était qu’enfin, il était grand temps de s’attaquer à ces problèmes grâce à une telle campagne. Les seules choses que le TTC, les politiciens et les fabricants d’autobus comprennent et ont à cœur sont le passif et le bénéfice net. Avec cette résolution, nous démontrons qu’un investissement à faible coût règlerait les problèmes dangereux et malsains des habitacles des conducteurs – les angles morts, les sièges de piètre qualité, les émanations et autres problèmes. Tout est question de bénéfice net pour l’agence, les élus et les fabricants d’autobus ; les mesures proposées diminueraient les coûts en soins de santé, en responsabilité civile et en litiges. »

Kevin Morton, secrétaire aux finances
Section locale 113 – Toronto, ON


« Comme notre section locale éprouve des difficultés avec la conception des rétroviseurs d’autobus et avec les angles morts, nous avons reçu un appui phénoménal à l’égard de la résolution. En fait, le mois dernier, nous avons eu un accident causé par l’angle mort du rétroviseur de l’autobus. Nous avons également connu des problèmes d’émanations et des attaques sur les conducteurs ; donc, l’ensemble de la résolution nous convient parfaitement. À la Conférence législative du Connecticut, nous prévoyons nous rendre sur la colline du Capitole pour tenter d’éduquer les politiciens à propos de ces problèmes. Depuis des années, nous signalons ces problèmes à notre directeur général, mais rien n’a été fait pour les régler. »

Jaroslaw Pizunski, président/agent syndical
Section locale 1209 – New London, CT


La résolution a été adoptée à l’unanimité par tous les membres présents à la réunion de la section locale en septembre. Nos membres sont ravis d’appuyer nos sections locales sœurs afin d’assurer la sécurité de leur poste de travail. Nous attendons avec impatience la résolution qui traitera des problèmes de sécurité des postes de travail au sein des propriétés ferroviaires. »

Gena Alexander, présidente/agente syndicale
Section locale 1555 – Oakland, CA


« Nous avions le quorum et la résolution a été adoptée à l’unanimité. Bien que tous soient d’accord pour dire que les angles morts des autobus sont un problème dangereux qui doit être abordé, il y a eu des questions sur la facilité avec laquelle ces problèmes pourraient être réparés par nos membres de l’équipe d’entretien. Les sièges à l’ergonomie inadéquate représentent un problème pour nos membres, dont plusieurs étaient présents à la réunion et qui souhaitent voir ce problème résolu. Nous prévoyons contacter nos médias locaux à propos de l’adoption de cette résolution et nous avons aussi pris rendez-vous avec la St. Catharines Transit Commission afin de discuter des moyens à prendre pour rendre plus sécuritaire l’habitacle des conducteurs, particulièrement en ce qui concerne les angles morts. »

Robert Llord, président/agent syndical
Section locale 846 – St. Catharines, ON


« Les membres ont voté à l’unanimité pour l’adoption de la Résolution. Ils ont exprimé à quel point il était formidable que ces problèmes spécifiques fassent l’objet de discussions à tous les emplacements où œuvrent des employés du SUT. Ils se sentaient concernés par toutes les questions visant à améliorer les conditions de travail et de sécurité pour les opérateurs ainsi que pour les passagers. Plusieurs membres ne pouvaient pas comprendre pourquoi la direction n’appuierait pas nos demandes. Au cours de cette discussion, le Conseil exécutif a exprimé comment cela a amorcé le processus de contact avec le PDG et les ingénieurs de New Flyer, situés ici même à Winnipeg. »

Aleem Chaudhary, président suppléant/agent syndical
Section locale 1505 – Winnipeg, MB


« Nous avons adopté la résolution ; elle a même été assez bien reçue. Nous sommes même allés un peu plus loin et avons rejoint notre chapitre des retraités pour qu’il l’adopte aussi. Nous nous sommes également rendus à la biennale du FAT-COI qui se tenait dans l’état du Tennessee et leur avons aussi fait adopter. Cela affecte tellement de nos membres, passés et présents. Nous croyons que ces appels sont vraiment importants. Nous avons présenté la résolution au Conseil d’administration de notre système de transport en commun. Nous avons une réelle occasion d’influencer les changements qui doivent être apportés dans notre système, car de gros achats seront réalisés dans un proche avenir. »

Patrick Green, président/agent syndical
Section locale 1235 – Nashville, TN


« Même si le débat a été bref lors de la réunion, les membres continuent de nous rappeler que les autobus doivent changer. Il s’agit d’un thème récurrent aux réunions mensuelles de la section locale 583 du SUT. Nos membres amènent régulièrement la discussion sur : la visibilité et l’emplacement des rétroviseurs, la conception de l’habitacle, les émanations qui pénètrent dans l’unité, le temps nécessaire pour un nettoyage adéquat et la protection contre les assaillants. Les sections locales, guidées par l’International, doivent travailler avec toutes les parties intéressées pour apporter les modifications nécessaires. Les membres du SUT, section locale 583, ont appuyé unanimement cette initiative. »

Rick Ratcliff, président / agent syndical
SUT section locale 583–Calgary, AB