Media Center

100 ANS

Les sections locales suivantes célèbreront leur 100e anniversaire en 2016. Voici un bref historique de leur organisation :

 

Section locale 689 ‒ Washington, DC

La Division 689 a été accréditée le 19 janvier 1916, mais l'emplacement de la division* a été tenu secret. La ville de charte a été révélée peu avant mars, alors que le vice-président de l'International, Retsin Orr, et les représentants de la Division tentaient d'entamer des négociations avec la Washington Railway and Electric Company.

Le 5 mars, la manchette du Washington Times clamait : « LES CONDUCTEURS DE TRAMWAY EN GRÈVE. » Le Motorman & Conductor (M&C), le prédécesseur du In Transit, révèle que Orr « a été incapable d'obtenir de rencontres avec les entreprises... Les membres de la division nouvellement constituée ont suspendu leurs travaux en reconnaissance d'un lockout... »

Deux jours plus tard, l'entreprise est parvenue à une entente avec la Division 689 en accordant à ses membres une augmentation « de 2 à 4½ cents de l'heure. »

En juillet, les membres de la nouvelle division du DC déclaraient : « La Division 689 progresse à grands pas et son organisation atteint maintenant les 90 %. D'ici le 1er janvier 1917, nous espérons que l'organisation sera complétée à 100 %. La division a offert une excursion à Chesapeake Beach, MD, les 26 et 27 juin, et 3 000 personnes y ont pris part chaque jour... Le 4 juillet, les conducteurs de tramway ont été très bien représentés dans le défilé qui a précédé l'inauguration du nouvel édifice de la Fédération américaine du travail, l'American Federation of Labor Building. Tout au long de la procession, ils ont reçu beaucoup d'applaudissements... Nos hommes sont solides et déterminés à faire de la division un succès permanent ».

 

Section locale 690 ‒ Fitchburg, MA

La section locale 690 ‒ Fitchburg, MA a été organisée par le président du GEB, John H. Reardon, et accréditée le 20 janvier 1916. Contrairement à d'autres divisions, l'organisation de la section locale 690 semble s'être bien passée. En juillet 1917, les membres de la section locale ont déclaré : « La Division n° 690, désormais organisée depuis six mois, tient à dire que nous progressons avec succès. Nous recevons de nouvelles demandes à chaque réunion et chacun des membres travaille fidèlement à allonger la liste des membres.

Lors de notre récente élection, nous avons élu et procédé à l'installation des officiers, pour un terme d'un an, de la façon suivante :  Président, W. C. White; vice-président, L. F. Harris; secrétaire financier, J. E. Fitzpatrick: trésorier, H. T. Brown; secrétaire-archiviste, W. L. Newell; directeur, J. F. Sanderson; conducteur, J. A. Allen; correspondant, J. W. Gainey; conseil d'administration, W. C. White, H. F. Dugan, L. O. Geoffrion, Charles Revar, W. L. Newell et W. E. Goddard.

Notre conseil d'administration a récemment rendu visite, pour une consultation, au président de Rooney de la Div. n° 22, de Worcester.

Notre frère Morgan, dans ses discussions lors de nos réunions, démontre ses compétences de bon avocat. Notre frère Dickie Saint-Cyr pense qu'il est assez bon pour le prospectus. Le frère Piadek visualise le mariage.

Nos réunions ont lieu le premier jeudi de chaque mois, à 9 h et à 20 h. »

 

Section locale 691 ‒ Springfield, MO

Le M&C de juillet 1916 indique que « le membre du G. E. B., J.C. Colgan, en février, a aidé à organiser la Div. n° 691 de Springfield, Missouri », laquelle a été accréditée le 27 janvier 1916. Il est « retourné à Springfield, où la section locale nouvellement instituée est entrée en grève pour protester contre le refus de l'entreprise de reconnaître l'Association. La grève a eu lieu le 20 février et a été réglée à l'amiable le 23 février. Le membre du conseil Colgan a été aidé dans son travail à Springfield par le président R.T. Wood de la Missouri State F. of L. et la Springfield Central Labor Union... »

Cependant, la Division retourna en grève le 5 octobre, après que « le secrétaire de la section locale a été démis de ses fonctions... sur des accusations mesquines » en violation de la clause d'arbitrage du contrat.

Le M&C de décembre 2016 rapporte « que tous les efforts déployés pour effectuer un ajustement honorable ont été vains. Le commissaire des services publics du Missouri a préparé un accord pour l'arbitrage du différend, qui a été accepté par la section locale, mais rejeté par l'entreprise. C'était le dernier effort rapporté dans l'intérêt d'un règlement, et il semble bien que la grève deviendra une épreuve d'endurance. »

Cette dispute a pris fin le 15 juin 1917, lorsqu'un nouvel accord fut signé, avec une clause d'arbitrage reformulée.

 

Section locale 694 ‒ San Antonio, TX

La Division 694 ‒ San Antonio, TX, a été organisée par le vice-président de l'International, Ben Commons, et accréditée le 28 février 1916, avec peu ou pas crise.

Les membres ont signalé dans le M&C de septembre 1916 : « La Div. N° 694 est heureuse d'annoncer qu'elle a fait une bonne performance à l'occasion de la Fête du Travail. Environ 140 de nos membres étaient dans le défilé... Au centre de notre alignement, nous avions une voiture ancienne, joliment décorée et remplie d'enfants... Nous avons obtenu le premier prix soit 50 $ en argent comptant. Il y avait quarante syndicats dans le défilé et nous étions parmi les derniers organisés. Nous n'avons pas reçu le premier prix tant pour le nombre de participants ou pour l'affichage voyant que pour notre apparence soignée et professionnelle, et notre présentation était tout à l'honneur de notre comité organisateur...

Nous portons maintenant un macaron syndical et nous sommes heureux des résultats...

La Division N° 694 se porte très bien. Nous n'avons qu'un seul aspirant qui ne soit pas encore membre. Les nouveaux arrivants ne perdent aucun temps à joindre nos rangs. Nos réunions sont très fréquentées. Le syndicalisme s'est emparé de nous, non seulement de nom, mais aussi d'esprit, et nous sommes sûrs d'avoir une section locale de premier ordre. »

 

Section locale 697 ‒ Toledo, OH

La Division 697 ‒ Toledo, OH, a été organisée par le président de l'International, W. D. Mahon, le membre du GEB, Edward McMorrow et le représentant de la Toledo Central Labor Union, John J. Quinlivan, et accréditée par l'Amalgamated (le SUT) le 14 mars 1916.

Le M&C d'avril 1916 signale que « La division N° 697 de Toledo, Ohio, s'est retrouvée en lock-out le 28 mars, la direction refusant de permettre aux employés qui s'identifient comme membres de l'Association en portant le bouton de l'emblème du syndicat de travailler. »

« Comme vous le savez très bien », disait la Division au syndicat dans l'édition de septembre 1916 du M&C, « cette entreprise a été très hostile à notre organisation pendant de nombreuses années. » Après l'organisation des travailleurs, l'entreprise a refusé de la reconnaître ou de traiter avec l'organisation.

« Les hommes, cependant, étaient déterminés à établir pleinement leur organisation et ont décidé de porter leur bouton mensuel. Dès que les hommes ont porté le bouton, l'entreprise a réagi en les mettant tous en lockout.

Le résultat fut que les lignes de ce système ont été complètement paralysées du 28 mars au 9 avril 1916, alors qu'un règlement a été finalisé et qu'un contrat a reconnu pleinement l'organisation et l'établissement de meilleures conditions de travail en ce qui a trait aux salaires, aux heures de travail et aux conditions de travail en général. »

 

Section locale 704 ‒ Little Rock, AR

La Division 704‒ Little Rock, AR, a été organisée par le vice-président de l'International, Ben Commons, et a été accréditée le 20 mai 1916. En juillet 2016, la Division signalait dans le M&C : « L'entreprise a appris l'existence de la nouvelle organisation et a immédiatement mis à pied sept de nos hommes... nos frères. Commons, accompagné d'un comité du Central Trades and Labor Council, a convoqué notre directeur général et demandé la réintégration de ces hommes congédiés ainsi que la reconnaissance de l'organisation.

Ce qui a été refusé. Une grève a été organisée pour le samedi suivant. Pendant ce temps, les hommes se sont rapidement joints à l'organisation. Quarante en tout.

Dans la soirée où la grève devait avoir lieu, le maire de Little Rock a demandé de reporter la grève jusqu'au lundi suivant. Cette demande a été accordée et, dans l'intervalle, le syndicat a été reconnu et les hommes congédiés, rétablis.

Nous sommes maintenant des syndiqués à part entière, travaillant avec un accord signé dans lequel l'entreprise accepte de reconnaître et de traiter avec les représentants, ou des comités de l'Association, dûment autorisés et accrédités dans le règlement de toutes les questions et tous les différends susceptibles de survenir à l'avenir. Cet accord est en vigueur pour une période de deux ans à compter du 22 mai 1916. »

 

Section locale 713 ‒ Memphis, TN

Dans son édition de septembre 1916, le M&C signale que la «Div. N° 713, Memphis, Tenn., a été organisée par le vice-président Ben Commons après une campagne vicieuse de la part de l'entreprise pour empêcher les hommes de s'organiser... aussitôt qu'il [Commons] est arrivé sur les lieux, il a été accueilli par un groupe de fiers-à-bras et d'hommes armés, commandés par l'entreprise. Notre frère Commons a été agressé à deux reprises, mais il a continué son travail avec les hommes... [et] a réussi à établir la division N° 713. Les fiers-à-bras de l'entreprise ont poursuivi leur travail d'intimidation, mais les résultats n'ont pas empêché les hommes de s'organiser ‒ cela les a même encouragés. » La division 713 a été accréditée le 10 juillet 1916.

« L'entreprise a congédié les hommes dès qu'ils sont devenus membres du syndicat et a alors commencé à agresser les membres; l'un d'eux a même été tué. Après cet incident, les hommes ont suspendu leur travail le 22 juillet, immobilisant complètement les lignes de production. La grève a duré 24 heures, une entente ayant été conclue le lendemain, le 23 juillet. En vertu du règlement, tous les employés congédiés ont été réintégrés avec salaire et, plus tard, un accord a été conclu avec l'entreprise, reconnaissant pleinement le syndicat et prévoyant une augmentation des salaires et de meilleures conditions pour une période de trois ans. »

 

Section locale 714 ‒ Portland, ME

Le président Mahon de l'International fait part dans l'édition d'août 1916 du M&C que « la division N° 714 de Portland, Maine, a été organisée par Charles Roux, représentant de l'Association des Charpentiers (Carpenters' Association) de cette ville. Dès que l'entreprise a appris que des travailleurs étaient organisés, ils ont congédié les dix-huit membres... Il en résultat une grève le 12 juillet 1916... » La Division a été accréditée le 13 juillet 1916.

« Je me suis rendu à Portland en personne, accompagné par le vice-président O'Brien et frère Reardon... En arrivant à Portland, nous avons été appelés par un comité représentant la Chambre de commerce. Les négociations avec ce comité se sont poursuivies le samedi soir, le dimanche et durant la nuit de dimanche... Une entente a été conclue le lundi matin 17 juillet 1916. Ce règlement prévoit la réintégration de tous les hommes qui étaient en grève et qui avaient été suspendus pour s'être joints au syndicat, avec plein salaire pour tout le temps qu'ils étaient sortis. Il prévoit également qu'un contrat doit être rédigé,  reconnaissant pleinement la division N° 714 de notre Association...

Le contrat a été rédigé et convenu entre notre organisation et l'entreprise le 17, en après-midi ‒ les hommes étant tous de retour au travail le matin du 17. »

 

Section locale 717 ‒ Manchester, NH

La Division 717 ‒ Manchester, NH a été organisée par le membre du GEB John H. Reardon, et accréditée le 31 juillet 1916. Manchester semble être une autre de ces sections locales chanceuses qui ont pu être organisées sans problèmes considérables.

Ses membres ont signalé dans le M&C d'octobre 1916 : « En tant que membres d'une division nouvellement organisée, nous, de la Division N° 717, sommes des plus agréablement satisfaits. Nous sommes heureux de la transition du non-syndicalisme au syndicalisme. Nous sentons un nouvel esprit qui imprègne nos rangs. L'organisation de notre division a inspiré un intérêt dans l'emploi dépassant toute conception que nous en avions. Il semble permettre une sorte de relaxation ‒ un souffle nouveau dans la vie d'un homme ‒ que d'être l'un de ceux à effectuer un tel changement dans le travail et à passer d'un état ‒ le non-syndicalisme ‒ à un autre, celui du syndicalisme.

Grâce aux bons offices de Frère P.F. Sheehan, de la division Brockton, nous avons réussi à négocier un accord avec notre entreprise, ce qui est très apprécié...

En ce moment, nos hommes souhaitent remercier, par le biais des colonnes du M&C., le frère P.F. Sheehan ainsi que tous ceux qui nous ont aidés à former notre organisation et qui nous ont aidés dans la réalisation de notre accord. »"

 

Section locale 725 ‒ Birmingham, AL

La Division 725 ‒ Birmingham, AL, a été organisée par le vice-président de l'International, Ben Commons, et accréditée le 10 août 1916. Les membres signalaient dans le M&C d'octobre 1916 : « le frère Commons est venu ici vers le 10 août et les choses ont immédiatement commencé à bouger. En moins de dix jours de travail assidu de sa part, une organisation de près de 700 membres, mécaniciens, conducteurs, hommes d'atelier et réparateurs ont formé un groupe aussi solide que l'acier et aussi ferme qu'intransigeant... Nos garçons ont connu deux tentatives infructueuses, l'une en 1907 et une autre en 1913. Cependant... nous sommes maintenant avec vous, divisions sœurs de l'Amalgamated, et nous avons l'intention de rester et d'aider dans le travail de construction de notre statut social, politique et financier dans nos communautés respectives.

Nous, de la Division N° 725, souhaitons maintenant tendre la main droite de l'amitié à nos frères ouvriers dans d'autres divisions et les assurer que nous sommes fiers de pouvoir nous lever et regarder le monde en face comme ayant proclamé et créé notre indépendance en tant qu'organisation du travail. Nous espérons ne jamais voir le jour où vous pourriez regretter notre arrivée dans votre milieu. »

 

Section locale 726 ‒ Staten Island, NY

La Division 726 ‒ Staten Island, NY, a été organisée par C. Howard Severs, un conducteur et président de la division 540 ‒ Trenton, NJ, et a accréditée le 11 août 1916. Plus tard, le vice-président de l'International, George Keenan, a indiqué que « la présente division se portait bien et semblait indiquer que les membres et l'entreprise travailleraient en harmonie dans le futur. »

Cette situation contrastait fortement à celle des travailleurs du transport en commun dans les autres arrondissements de la ville de New York qui croyaient qu'ils venaient de conclure une grève hautement controversée.

Les conducteurs de tramway non syndiqués de Staten Island ont déclenché la grève avec les travailleurs du transport en commun de New York, membres de l'Amalgamated, en 1916, mais, contrairement à eux, leur objectif était l'organisation, un but qu'ils ont atteint avec la Richmond Light and Rail Company.

La division de Staten Island a été accréditée juste après que les divisions de New York ont semblé avoir un accord avec la New York Railways Company. Les divisions de New York ont bientôt découvert qu'elles s'étaient fait bernées alors que l'entreprise avait forcé ses travailleurs à signer un accord « maître et serviteur ».

Mais les membres de la division 726 nouvellement constituée travaillaient pour Richmond Light and Rail, et non pour la New York Railways Company, et ont continué à travailler. Ils y sont toujours, 100 ans plus tard.

 

Section locale 732 ‒ Atlanta, GA

La Division 732 ‒ Atlanta, GA, a été organisée par le représentant des travailleurs de l'électricité, William Pollard, et le président de la Confrérie des pompiers et des mécaniciens de machines, H. O. Teat. Elle a été accréditée le 23 septembre 1916. 

En novembre 1916, M&C signale que « ... dès que l'entreprise a pris conscience du mouvement, ils ont congédié les employés qu'ils soupçonnaient d'être responsables d'encourager l'organisation des travailleurs et ont mis en place une politique visant à ne tolérer aucun membre de l'Amalgamated Association. »

Ce n'est qu'en 1918 que la division 732 sera reconnue par l'entreprise, tel que signalé dans le M&C de juillet :

« Une entente a été conclue le 19 juillet, selon laquelle un accord a été signé, reconnaissant l'organisation et toutes les questions en litige ont été transmises au Federal War Labor Board pour une décision... Tous les membres congédiés ont été réintégrés. » Le mois suivant, le M&C annonce :

« Enfin, la division 732 est sur la carte. Nous, frères depuis 1916, avons travaillé, dans l'attente et l'espoir de voir les hommes se rassembler. Notre histoire d'il y a deux ans est assez bien connue et il serait inutile de la répéter ici. Le temps est venu et nos efforts déployés durant ces deux années ont été récompensés. Nous sommes maintenant forts de mille deux cents membres et nous continuons notre croissance... »

*Les sections locales du SUT s'appelaient à l'origine « divisions » locales.