Media Center

Ne pas « donner au diable plus que son dû »

J’écris ceci lors d’un matin d’hiver froid et pluvieux à Washington. Un climat assez maussade. Bien différent du nord de la Californie où j’ai vécu avant d’arriver au DC.

Le climat politique ne semble pas très différent – du moins, du point de vue de ceux d’entre nous qui se battent pour les travailleurs et les transports en commun. Tout ce que nous entendons est « pessimisme et morosité ».

Oui, il est important de voir les choses clairement.   Cela n’aide en rien de prétendre que les choses sont mieux que ce qu’elles sont réellement.

 

Ils ne sont pas invincibles

Mais, cela n’aide pas non plus de penser que les choses sont pires qu’elles ne le sont réellement; que les frères Koch, le TEA party et leurs amis anti-travailleurs dans les assemblées législatives américaines et canadiennes sont tout sauf invincibles – parce qu’ils ne sont pas.

Vous entendez des gens dire que les syndiqués ne s’impliquent pas dans l’action politique, car ils sont à l’aise et apathiques. Mais, je pense que beaucoup de gens restent à la maison parce qu’ils croient que peu de changements sont possibles à propos de l’injustice que nous combattons.

 

Beaucoup plus de nous que d’eux

Il me vient à l’idée une vieille expression : « Ne donnez pas au diable plus que son dû ».

Par cela, je ne veux pas dire que ceux qui s’opposent à nous sont des « diables ».   Ce que je veux dire, c’est que oui, les choses sont difficiles en ce moment, mais nos adversaires ne sont quand même pas des géants tout-puissants qui mesurent 10 pieds et dont les idées ne pourront jamais être contrées.

Non, ce sont juste des gens qui ont beaucoup de pouvoir parce qu’ils ont beaucoup d’argent.   Mais nous sommes beaucoup plus nombreux qu’eux et, croyez-moi, aucune force ne peut nous abattre si nous sommes unis et politiquement actifs – en d’autres mots, si nous faisons preuve de « solidarité ».

Il existe de nombreux exemples historiques de dirigeants qui ont accompli de grandes choses parce qu’ils ont refusé de croire que rien ne pouvait être fait pour contrer l’injustice qu’ils ont vécue dans leur vie. Des dirigeants comme Mother Jones, Tommy Douglas et le docteur Martin Luther King Jr., ont combattu alors que d’autres disaient que leurs missions étaient de la pure folie ou, pire encore, qu’elles étaient dangereuses.

 

Une raison d’espérer

Ils ont attiré des milliers à leur cause parce qu’ils ont donné l’espoir aux gens. En soulevant les foules, ils leur ont donné une raison de s’impliquer.   Nous ferions bien de suivre leur exemple.

Alors, la prochaine fois que vous entendrez un bulletin de nouvelles sur l’inévitabilité de mauvaises choses qui se passent pour les travailleurs ou le transport en commun, ne le croyez pas.

Nous avons le pouvoir d’empêcher de mauvaises choses de se produire et d’accomplir beaucoup de bien.   Mais pour cela, nous devons commencer à exercer ce pouvoir alors que nous sommes encore en hiver.

Rappelez-vous, peu importe le caractère froid, sombre et maussade de l’hiver, le printemps n’est plus très loin.   Et le printemps, particulièrement ici à Washington, est absolument magnifique.

Veuillez visiter le www.atu.org pour de plus amples renseignements et les plus récentes nouvelles du SUT.